Réseau des animaux perdus et trouvés
Réseau pour animaux perdus et trouvés





Mise en branle fin septembre 2006, l’Opération Félix vise l’évacuation et l’adoption de chats errants provenant de colonies en péril.

Pour avoir été négligée depuis toujours, la situation des chats errants du Québec est méconnue, stigmatisée et surtout, invisible. En se fermant les yeux, les élus municipaux et leurs citoyens ont l’impression qu’elle n’existe pas.

Pourtant elle est bien réelle et ne cesse de grossir. Elle n’est plus seulement l’apanage de villes comme Montréal mais de chaque petite ville ou village du Québec. La situation se détériore de jour en jour et les bonnes âmes qui s’occupent de ces colonies sont débordées et ne savent plus vers qui se tourner.

La cause principale de cette situation dramatique est l’irresponsabilité des propriétaires de chats : ou bien en les abandonnant dans la rue ou bien en les laissant traîner alors qu’ils ne sont pas stérilisés. La multiplication se fait à une vitesse effarante. Les chats deviennent de plus en plus sauvages avec les générations et donc impossible de les faire adopter.

Pour les colonies de chats vraiment sauvages, une méthode a été développée par des sauveteurs expérimentés (TNR – Trap – Neuter – Release) par laquelle les chats sont attrapés humanitairement, stérilisés puis relâchés dans le même environnement. C’est alors que d’autres personnes expérimentées continuent de les nourrir et de veiller sur leur bien-être. Mais au Québec, avec les hivers que l’on connaît, ce n’est pas la situation idéale.

Il ne faut pas se leurrer, les élus municipaux iront droit vers la capture et l’euthanasie. Dans le lot, passeront les chats de ceux qui laissent sortir leur animal et notre expérience a démontré que les opérateurs de fourrières attrapent les chats et les revendent dans les labos. Là aussi on est loin d’une solution idéale.

C’est pourquoi le Réseau a mis sur pied cette Opération Félix dans le but de sauver le plus possible de pauvres créatures vouées à la souffrance et à l’abandon et de faire l’éducation sur la nécessité de faire stériliser son animal.


© Réseau des animaux perdus et trouvés. Tous droits réservés.
Conception Anouchka Boyer